Banniere
News
Chroniques
Interviews
Groupes
En Live
Dossiers
Concours
U-zine
Forum
U-Zine.org : Live Report du concert de AC/DC + Slash @ Nice 15 juin 2010 à Nice - Stade Charles Ehrmann, le 15 Juin 2010

HornsUp

Hellfest

Brutal Assault

Motocultor

 

.

.

Derniere Chro

Unhold - Towering
Unhold

Inveracity - Circle of Perversion
Inveracity

Earth And Pillars - Earth I
Earth And Pillars

Nuclearhammer - Serpentine Hermetic Lucifer
Nuclearhammer

Prognathe - Revelation Flesh
Prognathe

Pseudogod - Deathwomb Catechesis
Pseudogod

Reverorum ib Malacht - De Mysteriis dom Christi
Reverorum ib Malacht

Liturgy  - Dawn of Ash
Liturgy

Much the Same - Survive
Much the Same

Unsu - K.I.A.I.
Unsu

Sühnopfer - Offertoire
Sühnopfer

Plus de Chroniques ?

 

.

.

 

AC/DC + Slash @ Nice 15 juin 2010 - 15 Juin 2010

Ville   : Nice
Salle : Stade Charles Ehrmann



Le Black Ice Tour faisait escale en ce 15 juin 2010 sur la Côte D'azur, région réputée pour ses plages, sa mer, son beau temps, et mon cul sur la commode oui! Alerte Orange sur la région, le trajet en direction du Stade Charles Hermann ( ou Nikaia) se fit en redoutant une annulation de dernière minute dû aux intempéries, et aux averses diluviennes s'abattant sur la région! Même notre tonton Zégut fit une news sur la prévision d'une annulation de cette date...
Ceci n'empêcha nullement les fans des boys australiens et du guitariste au chapeau de se rendre à Nice. Première constatation des parkings situés dans la ville (moyennant 4 euros par voiture) proposent des navettes pour se rendre au stade où se situe le concert. Belle initiative, arrivée dans les files d'attente, les barrières en zigzag, la sécurité faisant du zèle, et les cowboys : non personne ne passe les barrières pour pisser, ni femme ni enfant.. il faut se farcir toute la file d'attente à rebrousse chemin, même accéder aux seules toilettes est interdit... Hallucinant! Pour couronner le tout, les nuages se font de plus en plus sombres, les premières gouttes nous tombent sur le museau, avant que ce ne soit de bonnes hallebarde, le froid se fait sentir... Tandis qu'en file indienne par petit groupe on se rapproche de l'entrée, les rumeurs continuent d'enfler sur l'annulation, mais vers 17h les grilles ouvrent enfin, direction la pelouse or pour profiter pleinement du concert. Le stade est configuré de manière différente que lors des concerts au Vélodrome à Marseille l'an dernier ou au SDF : Scène collé à la salle du Nikaia, en tribune latérale, ce qui offre une large vision. Les palces sont en 3 catégories : une grande Pelouse Or, et une Pelouse qui n'en est pas une (merci GDP pour l'arnaque de la dite pelouse et ces quelques mètres en arc de cercle, pour les personnes qui ne verront pas grand chose) et enfin il y a des gradins autour du stade. Pelouse or nord et sud sont indiquées sur les billets mais il est possible de faire le tour de la pelouse et de se positionner au nord ou au sud (à gauche ou droite), le tout pour une capacité prévue de 50 000 personnes ce soir. Le concert aura bien lieu, tant pis pour la flotte!



Ce soir au programme AC/DC, Slash en première partie, et Killing Machine... Comment parler de Killing Machine sans être trop virulent, on nous avait parlé d'un Heavy Metal proche de Judas Priest, flatteur à la base mais il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. Disons que lors des premières notes de musique ça allait, ça groovait, ça envoyait, mais quand le chanteur se mit à s'égosiller, ce fut la première fois où votre narrateur se prit d'un tel fou rire en concert. Ce fut aussi la première fois qu'il se rendit compte qu'autour de lui les gens riaient aux larmes! Non, le chanteur aussi statique qu'un balai dans le cul, ne s'est pas cogné le petit orteil contre un meuble, ou ne s'est pas coincé un testicule dans sa fermeture éclair, c'est sa manière de couiner! Il chante de manière si aiguë et insupportable, que les premiers sifflets, et quolibets furent entendus, une banderole de fortune, avec indiqué « dehors » fut faite dans la pelouse or, et la prestation fit l'effet d'un pétard mouillé (normal il pleuvait). Le pire arriva quand Killing Machine tenta une reprise d'Imperium de Machine Fuckin' Head, et la massacra littéralement, l'idée de renommer le groupe Killing Machine Head nous traversait les esprits. La prestation fut de courte durée, pour le bonheur de tous, et saluée d'une bronca assez impressionnante!




Il est temps de de tenter de sécher nos larmes (de rire) et nos vêtements, tandis que les roadies installent le matos, et font la balance pour Slash. Lors des concerts d'AC/DC les premières parties sont toujours avec leurs propres amplis et n'ont jamais l'honneur du propre son d'AC/DC, et encore moins le droit d'utiliser l'avancée de scène. Ce soir la bonne surprise des fans qui font de nombreuses dates est de voir l'avancée de scène nettoyée à grands coups de raclettes, et la balance faite sur le mur de son d'AC/DC! Et oui ce soir Slash a droit aux honneurs que de nombreux groupes n'auront jamais, à lui un gros son et cette putain d'avancée de scène! Hellyeah! Placé au centre de l'avancée de scène, coté pelouse nord, votre serviteur ne sera pas au bout de ses surprises!


Slash arrive enfin sur scène avec son groupe et au chant Myles Kennedy qui peut clairement dire à Axl Rose d'aller se faire foutre tant il va assurer sur les nouveaux titres tels que « Back from Cali » mais surtout sur les titres des Guns'n Roses, qu'il s'approprie de manière magistrale sans copier, mais en les interprétant avec grande classe et talent. Mais si on doit parler de classe et de talent comment ne pas saluer ce putain de guitariste qu'est Slash! Ce soir à croire que la foule est aussi présente pour lui que pour AC/DC, c'est pour dire! Avoir à l'affiche le même soir Angus Young et Slash il faut dire que ça a de la gueule (ça change de The Answer!). Et Slash ne va pas décevoir et va filer la trique aux dizaines de milliers de personnes qui ont bravé la pluie et vont se prendre une calotte et un déluge d'émotions!




C'est bien simple certains artistes sont au dessus du lot et dégagent un quelque chose inexplicable, une aura, un quelque chose de magique, et Slash a ce petit truc en plus, et il va rendre le public de Nice heureux, par sa seule présence et son talent, et surtout son style à lui! Les soli s'enchainent avec facilité, il nous fait même des Duckwalks (à la Angus Young) sur l'avancée de scène pendant le titre Nightrain. Nightrain un des nombreux titres de la setlist qui fait partie du répertoire de l'âge d'or des Guns'n Roses. Excusez du peu, séquence nostalgie et émotions au Stade Charles Ehrmann ce qui fit monter l'intensité et a ravivé des souvenirs aux plus âgés du public avec les morceaux cultes suivants : un Sweet child o' mine qui fit jumper toute la pelouse, un Rocket Queen émouvant, un Civil War inattendu et qui fit verser une larme à votre narrateur, un Paradise City explosif. N'en jetez plus nous n'étions pas en 2010 mais dans les années 1980/1990 avec un Slash bondissant qui courent de long en large de la scène et prend son pied sur scène, à la différence que Myles Kennedy est au chant, et que ça ne s'est pas du tout ressenti! La mayonnaise a pris et le public fut heureux comme rarement lors d'une première partie!



Slash @ Nice 15/06/2010 by Pec




Au début du report on parlait de la place à l'avancée de scène au milieu côté nord, c'est là que Slash s'est décidé de s'arrêter et de lâcher son putain de solo final, un moment où le temps s'est arrêté, où l'émotion fut telle que les sons ne s'entendaient plus, et que l'aura de Slash prit le dessus, tel hypnotisé et séduit par ce guitariste de génie présent au dessus de nos têtes balançant du pur solo et prouvant si besoin est son statut de guitar hero ultime! Moment magique inoubliable, rêve éveillé, Slash finissant à genoux? rejoint par Myles Kennedy pour conclure le concert! Ho Putain! Oh My God! Les regards autour de votre narrateur furent dignes de petits enfants à qui on a offert le plus beau cadeau du monde! Oui ce fut un privilège et un moment gravé à jamais pour ceux qui ont eu cette chance de se trouver en pelouse Or coté nord, et aussi pour tous les présents de voir Slash en live en ce 15 juin 2010! Ne cherchez pas ce soir Slash a mis tout le monde d'accord, et voir ce guitariste aussi heureux sur scène fut jouissif et rendez vous est donné pour les veinards au SDF, AU Bataclan ou au Hellfest!
Le changement de plateau fut le moment de gloire d'un roadie assez âgé qui après avoir passé la raclette sur l'avancée de scène offrit des médiators de Slash au public, les médiats accrochés au balai comme à un micro, gros moment de déconne fort plaisant!





AC/DC ce soir va surprendre encore son monde, pourquoi donc? Tout simplement car ce soir la surprise ne vient pas de la setlist vous vous en doutez bien, un ou deux titres seulement changés par rapport aux concerts de 2009, non ce soir ils vont exécuter un putain de set énergique sous une pluie battante, donnant la leçon aux plus jeunes (qui parle de Korn au Hellfest 2007?). Pluie ou pas Angus Young et ses 55 printemps finira en short torse nu, trempé jusqu'aux os sous la pluie, à exécuter ses soli à même le sol humide! Brian Johnson court et fait mine de tomber avec un large sourire avant de se jeter sur la cloche de Hells Bells, un seul mot vient à l'esprit RESPECT !







L'intro du Black Ice Tour a quelques peu changé par rapport à 2009, toujours l'anime sur lécran géant avec le train, mais Angus n'apparait pas au même endroit. En guise de décor, la locomotive du rock est toujours en arrière plan, la grosse Rosie est de la partie, les flammes de Highway To Hell aussi, les canons de For Those About to Rock (We Salute You) évidemment, les écrans géants avec animations aussi, et un beau feu d'artifice conclue le concert. Pour le set en lui même tous les Hits sont de la partie, le seul vrai changement vient du titre High Voltage (pur plaisir pour le public et votre narrateur de hurler des Hiiiiiigh Voltage rock'n roll!!). Ce titre n'avait pas été interprété en 2009 pour les concerts français, il est en remplacement du passable Anything Goes. Let There be Rock est toujours un des grands moments des concerts d'AC/DC qui permet à Angus Young de se fendre de soli dont il a le secret! Petite touche niçoise ce soir les jeunes femmes se lâcheront durant les titres The Jack (en réponse au strip-tease d'Angus) et durant Dirty Deeds Done Dirt Cheap, avec les sous tifs de sortie et du topless avec téton qui pointent (pluie oblige)!






Saluons la performance des australiens quinquagénaires pour la plupart et même sexagénaire pour Johnason, qui, sous un temps vraiment pourri, qui ont assuré avec le sourire et ont prit en plus un plaisir évident durant tout le concert! Si AC/DC ne change pas sa setlist au grand désarroi de nombreux fans, voir ce groupe se fendre d'un tel concert couillu sous une pluie battante sans se soucier de la flotte, du poids des âges et ceci pour le plaisir des fans, ça impose le respect! Merci à AC/DC pour ce putain de show, Merci à Slash pour ces émotions, Merci Killing Machine pour nous avoir fait rire! Le public de Nice fut un peu moins bouillant que lors du passage des boys à Marseille l'an dernier, mais vu les conditions climatiques ce n'est pas bien grave, le spectacle était sur scène, et que ce fut un putain de bon concert!





Pour conclure une pensée pour tout ceux qui ont du braver les routes ou sont restés bloqués sur la région PACA suite aux intempéries, votre narrateur a pu rentré indemne après près de 6 heures de routes de bouchon et de pluie, et est rentré au port au petit matin le mercredi... et repart ce jeudi direction Clisson pour Hellfest! Rock'n Fuckin Roll!
Set List :
Rock'n Roll Train
Hell Ain't a Bad Place to Be
Back in Black
Big Jack
Dirty Deeds Done Dirt Cheap
Shot Down in Flames
Thunderstruck
Black Ice
The Jack
Hells Bells
Shoot to Thrill
War Machine
High Voltage
You Shook Me All Night Long
T.N.T.
Whole Lotta Rosie
Let There Be Rock
Highway to Hell
For Those About to Rock (We Salute You)






Note personnelle : Merci à Julien sans qui je n'aurai pas pu assister à ce concert, et salutations aux membres du forum Highwaytoacdc que j'ai rencontré sur place .

Par : Pec
Partager sur Facebook :


Commentaires sur ce concert (11)